Le plumassier : un métier devenu rare

Publié le : 08 octobre 20213 mins de lecture

Exactement, manipuler les plumes pour une innovante création existe. C’est la plumasserie. Les œuvres peuvent être des objets utiles, des ornements, et même des vêtements.

Les plumes utilisés proviennent de différents types d’oiseaux : Nandou d’Amérique, Héron, Autruche, Oie, Perroquet, Colibri, etc. Par exemple, des chasses-mouches sont fournies à l’aide des plumes grises et brunes de ces Nandou d’Amérique. À part cela, des coiffes des femmes sont obtenues par la longue queue de plumes des paradisiers.

À l’aide des plumes, les artistes créés des œuvres d’art

Un artiste est quelqu’un de talentueux, qui manipule et utilise de façon étonnante une matière première. Les œuvres créés dont on parle ici sont à base de plumes. Voici quelques artistes connus dans ce métier. 

Premièrement, un transformateur de plumes en vrai art, Maxime Leroy. Il suscite à la fois émotion, sentiment, et envie, dans ses projets, en visant à surprendre les spectateurs. Par exemple, une réalisation d’une tête de lion, par un assortiment de plumes. C’est la Trophée de Némée.

Deuxièmement, un sculpteur de plumes, Chris Maynard. Ses réalisations sont vraiment des créativités fascinantes. C’est surtout des décorations murales, faîte avec des plumes.

La prise en charge et le traitement des plumes

Avant une création, il faut procéder à la préparation des plumes. D’abord, collectez les plumes, et lavez-les dans l’eau savonneuse et ensuite dans l’eau claire. Puis, teintez les plumes si nécessaire, et passez au blanchissement pour les surplus. Ensuite, suivez les étapes de mise en craie, successions de lavage, mise en bleu, et en soufrage des plumes.

Pour écarter les franges, dressez les plumes à la vapeur. Après, examinez la largeur des plumes. Si besoin, vous pouvez friser les plumes. Enfin, faîte en sorte dont la teinte et la taille des plumes conviennent à votre désir.

L’analyse du futur du métier de plumassier

Pour ce métier d’art de plumassier, un cursus scolaire est à suivre. En premier lieu, passez la classe de troisième dans le lycée de métier de la mode, qui se trouve à Paris. C’est un lycée professionnel.

En second lieu, obtenez le certificat d’aptitude professionnelle en matière de plumes, après une préparation de deux ans. L’enseignement consiste à apprendre la maîtrise des techniques de bases de plumassier.  

Vers l’année 1900 à 1960, environ 300 maisons de plumasserie ont chuté. Le plumassier est reconnu comme un métier d’art. En 2008, un maître d’art de plumasserie était élu. Nelly Saunier. 

Certes, la profession de plumassier existe, mais actuellement, il est constaté qu’elle est en voie de disparition.

Les pieds de table en métal : la tendance incontournable en matière de mobilier
Quelles sont les étapes du travail du céramiste ?

Plan du site